TRIO JAZZ MANOUCHE

 

Deux guitares, une contrebasse, les trois virtuoses d'Atcharav vous invitent à découvrir l'univers du swing manouche.

De Django au musette swing en passant par des compositions, laissez-vous conter l'histoire des musiques swing d'Europe et d'Outre Atlantique.

 

Très souple techniquement, le trio s’adapte à tout type de manifestation en intérieur comme en extérieur. Ce spectacle, idéal pour une programmation type cabaret, fonctionne également très bien pour les ouvertures de saison, cocktails et autres événementiels…

Frédéric Tétaert : guitare manouche

Simon Demouveaux : guitare manouche

Benoit Sauvage : contrebasse

Frédérique Tétaert (guitare, chant) :
 
Guitariste au sein de la Compagnie du Tire-Laine depuis le début (Swing Gadjé, le Bal Taquin et le Taraf Dékalé), Frédérique fait ses premières armes dans la Bande à Paulo et rejoint la compagnie en tant que « pompeur », terme guitaristique qui désigne celui qui tient la rythmique dans le jazz manouche , le musette. Au fil du temps, il multiplie les rencontres et compose pour le Théâtre du Prisme, joue en tant que musicien avec le Théâtre du Prato, le Théâtre Antigone de Courtrai. De temps en temps, il pose la guitare, s'assoit dans un fauteuil et devient conteur (P'tits Golems, Le journal de Karl Kodenton). Spécialiste de la rythmique manouche, il a souvent encadré la création de bals amateurs (Bateau Feu à Dunkerque, Mons 2015).
 
Benoit Sauvage (basse, contrebasse, chant, gambri, arrangement, coordinateur artistique de la Compagnie du Tire-Laine) : 
 
Benoit a été soliste dans un choeur d’enfants avant de suivre des études de percussions classiques avec Dominique Del Gallo. Il s’est initié à la basse électrique en autodidacte, a joué dans de nombreuses formations de rock, puis a rejoint la Bande à Paulo. Il a ainsi découvert la musique populaire française et s’est formé aux musiques populaires de l'est, marocaines, brésiliennes, du monde en intégrant la Compagnie du Tire-Laine. Il s’est aussi rendu en Palestine (Bethleem, Naplouse) pour créer une école de musique de tradition orale, toujours en activité à Aïda, (camp de réfugiés à Bethleem). Il est aujourd’hui coordinateur artistique de la compagnie et son ancienneté au sein de celle-ci lui a permis d’acquerrir un répertoire très large dans des esthétiques très diverses (forro, musiques de l’est, musiques françaises, gnawa, etc...).
 
Simon Demouveaux (guitares, banjo, mandole, Saz, Djeli ngoni) :
 
Diplomé de l’EF2M, Simon a appris les musiques traditionnelles et populaires mandingues et bambara (Afrique de l'ouest) avec Samba Traoré et Gaoussou Kouyate et le djeli ngoni avec Abdoulaye Kone à Bamako, Mali en 2006 et 2008. Puis il a participé en 2010 au stage international d'arrangement des musiques amplifiées du Mali avec Trempolino à Bamako. Il a ensuite étudié la musique orientale avec le maitre violoniste et oudiste kurde Diler Husein, et la musique afro-péruvienne avec le guitariste Walter Lozada. Il a pris part à de nombreux projets de musiques traditionnelles en tant que musicien et arrangeur : Sewarye (gnawa fusion), Badala foly (musique malienne), Cie du Tire-laine (musiques de l'est), Sorif (musique kabyle), Urubu (forro brésilien), Bande à Polo (musette),
Dou Ba Dou (musique franco-kurde), Baro bialo (musique métisse), Museol (musique franco péruvienne).

> DURÉE : 1h30 minutes

 

EQUIPE AU PLATEAU : 3 musiciens

 

> ACOUSTIQUE OU SONORISÉ

> TOUT PUBLIC

 

> TOUTES SCÈNES (intérieur, extérieur)

 

> FORMULE CLÉ EN MAIN SUR DEMANDE