A télécharger...
  Rapport d'activités 2016 [.PDF - 1.21 Mo]
  Invitation AG TL 2017 [.PDF - 51.43 Ko]
LA VIE ÉCONOMIQUE DE LA Cie

Le budget de la Compagnie du Tire-Laine tourne depuis quatre ans autour  de 700 000 €.

La majeure partie des dépenses sont consacrées aux salaires :  73 % . Les deux tiers de ces salaires sont versés aux musiciens, comédiens, danseurs, techniciens dans le cadre des concerts, ateliers… L’autre tiers aux  salariés permanents qui organisent les diverses activités et gèrent la compagnie. (En 2014 la Cie a salarié 105 personnes représentant 2255 heures mensuelles en moyenne.)

Environ 100 000 € sont consacrés aux frais fixes de fonctionnement (loyer, chauffage, matériel de bureau, leasing, impots et taxes, etc…). Le loyer annuel est de  10 000 € versé à la Ville de Lille.

Environ 65 000 € sont consacrés à l’organisation des concerts et ateliers (frais de transports, locations diverses, petit matériel, etc….)

En 2014, l’organisation du festival « Jazz en Famille » a couté 40 000 € mais a été couvert entièrement par les subventions exceptionnelles sur les réserves parlementaires de Bernard Roman (Député de la Circonscription de Moulins) et Marie-Christine Blandin (Sénatrice du Nord) et par les recettes de billetterie, bar et repas.

Les recettes viennent en majorité de la vente de spectacle et d’atelier : 482 000 € en 2014 soit 65 % de nos rentrées d’argent !

Nous percevons (hors festival) 152 500  € de subventions annuelles (soit 20 % de notre budget) auxquelles il faut rajouter  toujours en 2014, 22 221 € que l’Etat nous a versé pour les deux emplois aidés que nous avions (un CUI, un Contrat d’Avenir). Il faut noter que certaines subventions sont consacrées entièrement à la réalisation d’une activité (comme les Ateliers Redynamisation par la Culture) et que d’autres financent en partie des activités culturelles ou des créations  et en partie les frais de fonctionnement (environ 10 %).

Les adhésions à l’Association représentent 2 125 € !

Le reste de nos recettes viennent des participations des adhérents aux ateliers musique, salles de répétitions, tous au tire-laine, …. Etc.

Enfin la marge sur nos ventes de concerts et d’activités diverses, 100 000 € environ, nous permet de payer nos charges fixes de fonctionnement.

 

En résumé la Cie du tire-laine s’autofinance à 71 % et vit de 28 % de fonds publics.

Pour la première année depuis 7 ans, la compagnie à dégagé un excédent significatif (14 000 €) mais  a accumulé des déficits au fil des années (38 000 €).

 

Qui nous subventionne et pourquoi : (en 2014)

La Région Nord-Pas-de-Calais nous verse 50 000 € , de la Délégation Culture au titre d’un « Programme d’Activités Annuel ». Cette subvention est stable depuis 2011.

La Ville de Lille nous verse 32 000 €, de la Délégation Culture pour nos activités globales  dans le quartier et la Ville, cette subvention est stable depuis 2006 ;  7 000 € du Contrat de Ville et  3 000 € de la Délégation lutte contre les Inégalités pour l’Atelier Redynamisation par la Culture (stables depuis 2012).

L’Etat nous subventionne dans le cadre du Contrat de Ville à hauteur de 7000 € pour l’Atelier Redynamisation par la Culture (stable depuis 2012).

Le Conseil Général du Nord, nous finance à hauteur de 19 000 € dans le cadre de nos actions de Médiation Culturelle (stable depuis 2010) et à hauteur de  10 000 € pour l’Atelier Redynamisation par la Culture (stable depuis 2012).

Le Conseil Général du Pas-de-Calais nous subventionne à hauteur de 20 000 € pour nos actions et créations et notre présence sur le territoire pour la deuxième année (mais nous avons participé à de nombreuses actions financées par le Département 62 entre 2005 et 2009).

Enfin l’Institut Français a financé en partie (4 000 €) le projet  Muséol au Pérou.